Relations entre chevilles plastiques et matériaux de support

chevilles plastiques et matériaux de support

Les chevilles plastiques sont essentielles pour les divers travaux de fixations et d’assemblage. Toutes les chevilles ne se ressemblent pas, et ne conviennent pas à tous les supports. Ces matériaux de support, murs ou plafond, sont soit pleins ou creux, et chaque cheville est spécifique pour les travaux à effectuer.

Des chevilles plastiques adaptées pour chaque support

Dans un premier temps, il convient de préciser le type de matériaux pleins ou creux sur lesquels, une cheville en plastique peut être installée. Par la suite, il faudra déterminer la cheville qui s’adaptera le mieux à ces supports et en fonctions des charges qu’elle aura à maintenir.

Les matériaux de support pleins

Dans une habitation on retrouve en général 4 types de matériau de support plein. Il s’agit du béton que l’on peut retrouver au niveau des murs et du plafond. Il y a ensuite les briques et les parpaings pleins qui sont utilisés pour les murs dans certaines constructions. Enfin, on retrouve également la pierre naturelle, généralement pour certains murs. Pour ce type de support, on peut utiliser des chevilles plastiques en nylon à frapper qui peuvent résister à une charge allant jusqu’à 150 kg. Il faut également savoir que les matériaux pleins sont généralement des poteaux porteurs, sur lesquels on est parfois obligé de fixer les files pour l’installation électrique de la construction. Pour ce type de travaux, les chevilles à colliers sont les plus adaptées, elles peuvent entre autres porter une charge de 20 kg lorsqu’elles sont bien fixées sur un poteau en béton.

Les matériaux de support creux

On retrouve de plus en plus souvent des matériaux plus légers dans les constructions modernes. La plupart sont des matériaux creux comme les plaques de plâtres ou les placoplâtres. Ce sont des matériaux de construction plus délicats que les matériaux pleins. Il existe également des briques creuses et des parpaings creux qui sont utilisés pour l’édification de certains murs. Comme ces matériaux sont moins denses, les chevilles utilisées doivent être plus résistantes et assurer la fixation sur une matière fine. Le choix de cheville est des plus variés pour ses supports, notamment pour les plâtres, car ceux-ci peuvent facilement se fissurer. Dans ce cas, on privilégie des chevilles à ailettes pour faire les travaux de fixation. Ces chevilles peuvent supporter un poids maximum de 5 kg, sur un placoplâtre.

Des chevilles universelles et des chevilles spécifiques

Les chevilles plastiques universelles peuvent s’installer sur n’importe quel support. Il en existe plusieurs types, mais leur résistance et leur emploi peuvent dépendre du matériau de support. Les chevilles spécifiques ont une forme spéciale conçue pour un usage particulier. Il s’agit par exemple de la cheville à collier qui sert à aménager correctement les files d’une installation électrique. Avant votre achat de cheville, demander des conseils au vendeur auprès d’un magasin spécialisé.

Choix des laitons ou chevilles plastiques universelles

Parmi les plus répandus, il y a les chevilles plastiques standards. Elles conviennent surtout au support plein. Suivant ses dimensions ce type de cheville peut maintenir une charge allant jusqu’à 50 kg. La cheville universelle peut s’adapter à tous les supports, sauf ceux qui sont trop frileux, du type béton cellulaire. Pour faire votre choix, retenez également que les chevilles à expansion s’installent mieux sur les supports creux, et les chevilles à frapper sur les supports pleins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *